De Vinci, un génie à l’attitude coach

 In A mediter

Léonard de Vinci était à la fois artiste et homme de science. Et il possédait aussi l’attitude coach !

Curiosità : je suis curieux

Le peintre observait la réalité sous des perspectives différentes. Par exemple, il dessinait une fleur sous trois angles. Vous pouvez vous inspirer de Léonard pour développer une vision plus large de la réalité. Il n’y a rien de pire que de n’avoir une seule solution : on y tient trop !

Dimostrazione : je profite de mes erreurs

Léonard de Vinci privilégiait l’expérimentation, annotait ses erreurs et celles que d’autres avaient faites avant lui, et en tirait des enseignements… pour ne pas les répéter. Les organisations les plus créatives sont celles où on tolère les erreurs. Par exemple, chez 3M, un chercheur s’est trompé dans son mélange de colle et a inventé une colle qui ne collait pas vraiment… celle qui a fait vendre des trillions de post-it ! Et vous, quelles leçons avez-vous tiré de vos erreurs ?

Sensazione : j’utilise mes 5 sens

De Vinci affinait ses cinq sens dans la création de ses oeuvres. De la musique, il disait « qu’elle façonne l’invisible ». Nos perceptions sensorielles nous donnent accès à de l’information privilégiée. Faisons un essai : connaissez-vous la couleur des yeux de vos amis ? Sauriez-vous créer des « chansons » pour ponctuer les moments forts de votre vie… ou donner un nouveau parfum à votre sauce à spaghettis ?

Sfumato : j’apprivoise le doute, le paradoxe et l’ambiguïté

Sa Joconde est un sommet d’ambiguïté, grâce à la technique du sfumato qui laisse le champ libre à l’intuition et à l’imagination. Et vous, comment tolérez-vous le doute ? L’ambiguïté ? Laissez-vous mûrir les situations quand c’est nécessaire ? Léonard de Vinci croyait « qu’il est bon de prendre quelque divertissement » quand l’inspiration s’absente…

Arte / Scienze : j’équilibre mon cerveau

Léonard de Vinci utilisait les deux côtés de son cerveau. Il disait que ses études techniques sur l’anatomie et la botanique faisait de lui un meilleur artiste. Quel côté du cerveau domine chez vous ? Logique ou imagination ? Et si vous tentiez de nouvelles expériences en stimulant cette moitié de cerveau qui ne demande qu’à s’exprimer ?

Corpolità : je bouge avec grâce, souplesse et élégance

Léonard croyait fermement en la maxime « un esprit sain dans un corps sain ». Il s’adonnait à de nombreuses disciplines sportives et était ambidextre. Pour accroître sa créativité et garder une souplesse de pensée, il semble bon d’entretenir la souplesse de ses articulations, la tonicité de ses muscles. Etre connecté à son corps, c’est permettre à l’énergie vitale de mieux circuler. Alors, vélo, tennis, piscine, volley ?

Connessione : je développe la pensée systématique

Léonard de Vinci cherchait sans cesse des rapports entre les nuages, le vol d’un oiseau, un paysage… Il pratiquait la pensée systématique et combinait des éléments disparates pour créer de nouvelles idées, ce qui est le ressort de la créativité. Il a su développer une pensée fluide, qui savait s’adapter. Et vous ?

Et écrivez vos découvertes : de Vinci a écrit (à l’envers !) plus de 7000 pages de notes et d’observations : faites de même, l’encre mentale s’évapore…

Inspiré de “Pensez comme Léonard de Vinci : Soyez créatif et imaginatif” – Michael J. Gelb – Éd. de l’Homme et de Sylvie Baille.

Recent Posts

Leave a Comment

Me contacter

Une question, un commentaire, une précision ? Postez-le ici. Nous vous répondrons d’ici demain.