S’entourer d’une équipe prête à s’engager… avec la CNV !

 In A expérimenter

Quel manager ne rêverait pas de collaborer dans une ambiance de travail qui favorise le bon gros dodo chaque nuit ? Quel collaborateur ne rêverait pas de retrouver ses coéquipiers pour avancer sur des projets communs ? Vous avez le sentiment que c’est impossible, n’est-ce pas ? Eh bien détrompez-vous !

Le relationnel en entreprise

Souvent, un élément majeur éloigne managers et collaborateurs de leurs rêves, pourtant réalistes. Dommage d’en arriver à la démission ou au burn out à cause de la cocote minute qu’on a laissé exploser. Alors, vous devinez de quoi il s’agit ? oui, non ?

Eh bien ce sont les mots et tons utilisés pour s’exprimer. Vous savez, ces éléments qui constitue cette communication où vous vous sentez humilié, celle où vous n’osez pas exprimer votre avis avec votre cœur. Parce que s’exprimer qu’avec la tête est exigé. Au fait, si vous trouvez un texte de loi, ou une référence qui stipule cela, merci de me l’adresser, ça m’intéresse !

Dans mes accompagnements de managers, il n’y a pas une discussion, une mission de coaching professionnel où il n’est pas question de communication, ce gros mot, concept, essentiel pour rassurer ou inquiéter, accueillir ou rejeter, comprendre ou ignorer, éclairer ou assombrir…

Mes clients sont souvent confrontés à ces difficultés de langage avec leur hiérarchie, leurs pairs ou leurs collaborateurs. Trop souvent, dans les équipes de travail, la communication entre les personnes rencontre des obstacles et mène à des malentendus, voire des conflits, du stress, de la démotivation, du désengagement, une perte de créativité et d’efficacité, c’est-à-dire l’inverse de la situation recherchée. Combien de projets ont été abandonnés ou ont échoué parce que la prise en compte des besoins était insuffisante voire inexistante ?

dialoguer en CNV

La CNV, un outil qui fait ses preuves en entreprise

Alors avant d’évoquer une solution, on parle souvent d’égo, de susceptibilités et aussi de besoins, de ressentis et …de Marshall Rosenberg, docteur en psychologie appliquée. Il a inventé ce processus de communication non violente – vous avez sans doute entendu parlé de CNV ! –  Inspirée des pratiques de Gandhi, la CNV favorise à la fois le respect de son écologie personnelle et celle de l’autre. Pas question de se raconter des histoires, les faits sont le point de départ de l’échange.

Pour que cela marche, chacun renonce aux jugements et aux critiques, et n’a pas le choix que d’écouter et d’entendre les ressentis et besoins de l’autre. Alors évidemment, les demandes sont nettement mieux exprimées. Comme elles s’appuient sur des éléments solides, non discutables, elles sont mieux perçues.

En entreprise, c’est un outil de développement personnel constructif qui aide à nouer une relation interactive et intelligente.

Dans votre milieu professionnel, vous êtes soumis à des tensions de toutes formes. L’excuse, ce sont les enjeux importants, les jeux de compétition et de concurrence, les relations politiques, tous générateurs de comportements agressifs voire violents sur les plans physiques et psychologiques.

Vous avez sans doute aussi vécu ce genre de conflit qui se manifeste dans un carrefour d’idées différentes. Ce qui en soi peut être très enrichissant. Sauf que l’instinct animal, le stress, les peurs de perdre son poste, ou de ne pas toucher son bonus… sont tels que le conflit devient problématique parce que chargé d’agressivité, de pressions, de violences, de rejets. Quand « les tu et les je » s’affrontent comme des coqs, que les injonctions débordent, il n’est pas difficile de comprendre l’insupportable.

Au fur et à mesure qu’une équipe grossit, les individualités et les clans se renforcent. Et la communication entre départements se complexifie. Vous avez pu vérifier que le digital ne résout pas tout… Pour éviter de se retrouver impuissant face à des conflits qui reposent avant tout sur un manque d’écoute et de bienveillance entre collaborateurs, le recours à la CNV peut être une solution durable.

La puissance de l’intention positive

Seulement, il implique de renoncer à des modes de fonctionnement classiques, trop hiérarchisés, trop rigides en termes d’interactions relationnelles. La clé va être de faire appel à une intention positive, gagnante pour les deux parties. Il sous-entend aussi d’inviter la lenteur. Vous l’avez compris dans la vitesse et la précipitation, zéro dialogue !

Je me suis formée à ce processus de communication pour renforcer ma posture de coach et aider mes clients à modifier des comportements non productifs.

A l’usage, ce fabuleux outil permet de mieux coopérer de développer la co-création, d’améliorer le bien-être au travail et l’efficacité collective.
Comme il privilégie la relation, il redonne du sens, permet un résultat de qualité et nourrit la créativité. L’accueil de chaque émotion, l’expression des ressentis, la capacité à se mettre en lien avec son authenticité et sa créativité, garantissent la santé d’une équipe, favorisent un climat qui permet à chacun de trouver sa place pour développer son potentiel au service de tous, dans son environnement d’activités.

Chaque fois que la confiance s’installe dans une équipe, il est bien connu que les tensions se réduisent. L’intelligence collective se met naturellement au service de la coopération et de l’innovation. les conditions de travail s’améliorent.  L’impact sur l’engagement et la performance est immédiat.

Quand les améliorations individuelles servent l’intérêt collectif, c’est la fête… Raison d’être de l’organisation, valeurs et vision sont naturellement partagées.

communiquer zen

Voyez comment j’applique cet outil dans mon quotidien !

Une expérience avec ma fille de 10 ans : « Quand tu as pris le sentier pour rentrer à la maison, j’ai eu peur et j’ai besoin de Te savoir en sécurité. Je te demande de passer par la rue éclairée que je t’ai montrée et de m’appeler dès que tu rentres à la maison. »

Une expérience avec une cliente : « Le jour de notre rendez-vous skype, j’ai attendu 15 minutes avant de découvrir l’email dans lequel tu m’annonçais ton indisponibilité. J’ai été agacée et inquiète. J’ai besoin d’économiser mon énergie, le respect de mon écologie personnelle est important pour moi . Comme indiqué dans notre cadre de travail, je te demande de décrocher ton téléphone pour m’annoncer l’annulation de la séance. »

A vous de jouer !

En attendant que je finalise un programme en ligne qui vous aidera à faire passer vos messages délicats avec diplomatie, réfléchissez aux situations pro ou personnelles qui nécessitent l’utilisation de la CNV. Osez les partager dans les commentaires !

Je suis Fanta C. Sangaré et j’accompagne les managers ambitieux qui veulent faire pétiller leur parcours ! Pour aller plus loin, écrivez-moi à cette adresse fanta@c-comme-coherence.fr

Recent Posts

Leave a Comment

Me contacter

Une question, un commentaire, une précision ? Postez-le ici. Nous vous répondrons d’ici demain.