Se construire un mental gagnant !

 In A expérimenter

La force du mental est un sujet fréquemment abordé chez les militaires, les sportifs de haut niveau ou encore chez ceux qui pratiquent des activités extrêmes.

Et si, l’idée était de se construire et d’entretenir régulièrement un mental gagnant. Ce mental qui vous aidera à vous sentir tonique, efficace, à l’écoute, sensible mais pas faible ? Et si les managers se dotaient de ce mental pour atteindre leurs objectifs sans vendre leur âme au diable ?

La question est comment s’y prendre ?

Notre cerveau est un contenant peu ou mal connu encore. D’extraordinaires découvertes ont été faites en suivant de très près Iceman. Son vrai nom Wim Hoh. Il est Hollandais, il a 58 ans et il est capable de plonger des heures dans une eau glacée. J’en ai des frissons rien qu’à l’écrire. Son terrain de jeu favori : les eaux de l’Island mesurées à 1 degré.

Par la puissance de sa volonté, par un mélange d’exercices de respiration, de médiation et d’accoutumance graduelle au froid, Wim Hof a appris à contrôler sa température corporelle et même son système immunitaire.

Comment le mental peut changer le cours de votre vie ?

Vers l’âge de 17 ans, Wim Hof a été attiré par l’eau glacée. Moi qui préfère les températures chaudes, les bras m’en tombent.

Son talent consiste à rester immerger deux heures dans l’eau glacée. Iceman gravit aussi les plus hauts sommets sans difficultés. Son secret : la respiration et la concentration.

spiral-1000771__340

Avec sa complicité, les scientifiques ont fait une découverte stupéfiante. A l’hôpital, ils lui ont injecté une toxine sensée lui donner une forte grippe. Il s’est préparé en effectuant des exercices de respiration et de concentration. Alors qu’il aurait dû tomber malade et présenter des symptômes de fièvre, il s’est porté comme un charme. Juste des maux de tête légers pendant 10 minutes. Il applique en fait une méthode qui l’aide à contrôler son système.

Pour confirmer ces résultats détonnants, les scientifiques ont lancé une nouvelle expérience. Ils ont confié à Wim Hof la formation de 12 volontaires à sa technique. Pendant dix jours, il a emmené ce groupe en Pologne dans les montagnes. Il les a accoutumé au froid, leur a appris à respirer et à se concentrer jusqu’à grimper des sommets enneigés. Ils étaient vêtus seulement d’un short. De retour à l’hôpital, les 12 volontaires ont reçu une injection de toxine comme Iceman. Un deuxième groupe non formé par Iceman a aussi reçu l’injection. Le bilan de l’expérience a été époustouflant. Les membres du deuxième groupe ont été fiévreux et malades. Et puis le taux d’adrénaline des membres formés était plus élevé que celui d’une personne qui vient de faire un saut à l’élastique pour la première fois.

Les scientifiques ont alors reconnu qu’on peut activer volontairement son système nerveux et donc influer sur son système immunitaire.

Contrôler son système immunitaire par la force mentale. C’est dingue, non ? Grâce aux pratique d’Iceman des perspectives vertigineuses s’ouvrent même si elles restent encore à confirmer. L’évolution de maladies dégénératives comme la sclérose en plaque va être mieux maitrisée.

arrows-2029160__340

Les bénéfices de sa méthode. Un mécanicien suit sa méthode depuis 4 ans. Il est atteint de polyarthrite, une maladie du système immunitaire qui détruit les os et les articulations. Maladie incurable. Sa mère en est morte à l’âge de 54 ans. Le mécanicien a retrouvé l’usage de ses mains et de son corps. Grâce à Iceman, il revit. Comment ? Sous la direction de Iceman, il a appris à méditer et à respirer. Il s’est habitué graduellement au froid. Il n’est pas guéri mais sa polyarthrite ne progresse plus.

Comment agit la méthode Iceman ?

Sur le mental.

Les exercices de respiration gonflent les cellules en oxygène.  Conséquence : le sang peut continuer de circuler jusqu’au bout des doigts d’où cette sensation de chaleur dans l’eau glacée. Cette hyper-ventilation permet d’accéder au système immunitaire dirigée par l’hypothalamus, une glande située à l’arrière du cerveau.

En clair, avec cette méthode, l’esprit prend le contrôle du corps. C’est là où je veux en venir. Respirer, se concentrer, devenir plus fort en entrainant son cerveau.

Les médecins ne sont pas les seuls à s’intéresser à la force mentale. L’armée aussi. Pompes, abdominaux ou parcours du combattant… c’est l’image qu’on a de l’armée. Pourtant, la formation militaire n’est plus seulement une affaire de muscle. Les militaires sont formés à la dynamisation psychologique et physiologique.

virtual-reality-3039745__340

Le but de ce type de séance, c’est un échauffement mental, physique et physiologique avec une respiration spécifique qui initie une détente mentale. Au démarrage, à son rythme, 3 respirations profondes en 3 temps, à l’inspire et à l’expire. Pour ceux qui pratiquent le yoga, très facile, n’est-ce pas ? Des militaires en pleine séance de sophrologie… pas courant. L’armée a compris depuis longtemps, l’intérêt de la préparation mentale pour ses combattants. Un échauffement mental et musculaire pour motiver les troupes avant une opération. Incontournable.

Pourquoi ? parce que ça joue dans la performance ? Oui rien de tel pour se sentir prêt à entrer tout de suite dans l’opération et pour gagner confiance en soi. Face des situations de stress et de risques, la technique de visualisation est très efficace. Elle consiste à dérouler le film dans sa tête, son film. S’imprégner des lieux, des odeurs, des bruits etc.

Sur le terrain, la moindre hésitation peut nuire à l’équipe. Après quelques exercices de respiration et de visualisation, une étape cruciale est réalisée presque sans réfléchir. Voyez l’intérêt de la préparation mentale : gagner en autonomie.

Pour récupérer physiquement, psychologiquement et émotionnellement. Apprendre à utiliser ces techniques et ses ressources, seul, pour récupérer et repartir plus vite et en pleine possession de ces moyens s’avère très efficace. La préparation mentale, l’armée l’utilise depuis plus de 30 ans.

Le stress comme toutes les émotions est un message chimique. Quand on est stressé, le cerveau libère du cortisol, cette hormone affaiblit le système immunitaire, génère de la fatigue, de l’hypertension et même de l’embonpoint.

Maitriser son niveau de stress pour atteindre ses objectifs

together-2450078__340

C’est la stratégie de Teddy Riner qui a remporté son dixième titre mondial de judo en 2017, à Budapest, à 28 ans. Son secret : un mental d’acier et sa psy.  Depuis l’âge de 15 ans, Teddy prépare chaque combat avec sa psy. Ce qui lui retire tout stress. Il répète sans cesse ce qui a toujours fonctionné. Meriem Salmi veille sur lui depuis son adolescence. Souvent avant une compétition à fort enjeu, elle rejoint son champion et utilise les mots justes pour le conditionner.

En une quinzaine d’année, elle a permis à Teddy de se forger un mental d’acier, un mental de champion. Quand il peaufine ses derniers réglages avant une grosse compétition, elle se tient sur le côté, l’observe, fait le point sur son état d’esprit, son attitudemesure son inquiétude… Avec elle, Teddy aborde tous les sujets. Perso et Pro. Des séances régulières dans son cabinet où Meriem va déminer tous les petits détails qui pourraient polluer l’esprit du champion en compétition.

Teddy connaît ses points forts et ses points d’amélioration. Quand Meriem perçoit un blocage mental, elle le déverrouille. Attentif à des symptômes comme les difficultés d’endormissement ou des douleurs dorsales intenses, Teddy a appris à partager ses préoccupations avec sa partenaire professionnelle. Penser à ses jeux olympiques matin, midi, soir, à la victoire comme à l’échec peut nuire. En 2, 3 séances, Teddy a chassé ses doutes et son stress et remporté son dixième titre. Lâcher prise et mental d’acier.

Vaincre ses blocages pour changer sa vie, prendre conscience de soi-même pour mieux contrôler son corps, est-ce à la portée de chacun de nous ?

stained-glass-1181864__340

Avez-vous déjà pris le temps d’observer ces cadres et traders pressés, toujours pressés, à la Défense par exemple. C’est assez effrayant, non ? J’en faisais partie. Il y a quelques années encore. Cela peut paraître mystique ou étrange de se poser, de méditer, ou de respirer. Une garantie : je me sens plus attentive à moi et aux autres, plus vigilante, plus tranquille. Depuis quelques années des millions de français se sont mis à la méditation.

Avec certains de mes clients, un rituel s’instaure. Ben oui. Quand on est Directeur marketing ou DAF, qu’on élève seule deux enfants, qu’on travaille près de 50 heures la semaine, qu’on oublie de faire des choses, qu’on a une vie très active. On quitte le bureau vers 19h, on passe rapidement au Franprix, on retrouve ses enfants, on contrôle les devoirs, on cuisine. Eh bien il est bon, très bon de s’accorder un rituel de méditation, chaque soir. La méditation sert à remettre les choses à leur bonne place et ne pas se laisser happer par toutes les choses qu’on a en tête. Elle apporte une certaine distance, met de l’espace entre les choses qui vont lentement et celles qui sont rapide. Respirer. Reprendre son calme. La méditation favorise les émotions positives. Essayez et trouvez celle qui vous convient !

 

Dans le monde de l’entreprise, c’est au coach professionnel que revient ce rôle crucial. Vous avez besoin de faire le point, de retrouver un mental gagnant ? Vous rencontrez des difficultés dans votre parcours ? Vous souhaitez progresser ou simplement demander une augmentation ? Et si vous preniez un coach professionnel pour vous aider à faire pétiller votre parcours ? A deux,  je vous garantis que la réflexion est plus pertinente. Voilà pourquoi tout le monde devrait avoir son coach professionnel. Consultez mon site www.c-comme-coherence.fr ou écrivez-moi fanta@c-comme-coherence.fr !

Recent Posts
Showing 2 comments
  • Claire de Loynes
    Répondre

    Je suis entièrement d’accord sur la nécessité de prendre le temps « s’arreter » pour être soi, faire le vide. Du temps où en rentrant chez moi, je me trouvais face à deux adolescentes très vives et très demandeuses, je créais un SAS entre le travail et le franchissement de la porte de la maison. Ne pas le faire, c’est courir le risque de se sentir agressée… et de le manifester. Quelle que soit leur attitude, les enfants ne sont jamais les coupables.
    La respiration : bien sûr, en précisant que ce que l’ô Oublié de faire, c’est de laisser sortir cet air inutilisable désormais, plein de CO2. Tout le monde respire, beaucoup se bloquent en le lâchant pas l’air….
    L’exemple du sportif de haut niveau est capital. Sa dose de stress est permanente. La peur que ce corps ne le lâche, mais aussi son mental, les concurrents toujours là comme des diables…. Teddy vit une nouvelle époque du sport et à les moyens de se faire aider, c’est magnifique. La société progresse et comprend qu’il y a des nécessités incontournables. La solitude est mauvaise conseillère. Il faut pouvoir’partager et entendre l’Autre vous renvoyer l’image de nos «  fermetures » qui, placées ainsi à distance sont plus faciles à gérer

    • Fanta Sangaré
      Répondre

      Oui Claire ! … merci pour ton commentaire derrière lequel je ressens le vécu.

Leave a Comment

Me contacter

Une question, un commentaire, une précision ? Postez-le ici. Nous vous répondrons d’ici demain.