La sérendipité au service de votre créativité ! Ca vous dit ?

 In A expérimenter

L’accompagnement d’un de mes clients sur sa nouvelle orientation professionnelle m’a conduit à travailler un sujet qui questionne : La Sérendipité. Vous connaissez peut-être ? L’idée m’est venue quand il était question pour lui de vérifier que son objectif était SMARTE (spécifique, mesurable, atteignable, réaliste, temporel et écologique pour lui).

coaching professionnel

Commençons par mieux comprendre ce terme !

Se mettre dans un état de disponibilité intérieure, et non dans une logique de rendement. Ca vous parle ? La sérendipité, c’est d’abord une quête par tatonnement, sans exigence de résultat. Un mot puissant qui favorise le relâchement.

La paternité du mot revient à l’écrivain et politicien britannique Horace Walpole, qui, en 1754, s’est inspiré d’un conte persan du XIVe siècle, Les Pérégrinations des trois fils du roi de Serendip, pour nommer les découvertes faites “par accident et sagacité”.

3 princes de Serendip

Depuis quelques années, la sérendipité intéresse les intellectuels, les artistes, les entrepreneurs. Alors pourquoi pas vous ? Tous tentent de concilier l’intelligence humaine et le hasard (qui n’est que l’ombre de dieu selon un proverbe arabe).

La sérendipité est en fait l’art de découvrir ce à quoi on ne s’attendait pas. La démarche fascine intellectuels et créateurs, qui l’affirment : la chance ne sourit qu’aux esprits préparés. Curieux n’est-ce pas ? Allons un peu plus loin…

 

Se fixer un objectif ?

Pour rencontrer la chance, il serait bon de savoir où l’on va et ce que l’on veut, donc se fixer un objectif en gardant un esprit ouvert afin de prêter attention aux événements inattendus sur son chemin. D’accord ou pas d’accord ?

Pour ma part, j’ai affiné ma stratégie 2018 concernant le marché du B to B : je compte désormais me consacrer aux équipes de petite taille. Concernant le B to C, ma stratégie est rentable alors je poursuis. Et vous, vous êtes-vous donné un objectif ? Oui, non ?

 

S’ouvrir à la nouveauté ?

L’ouverture d’esprit est une condition principale pour cultiver le hasard heureux. Face à un problème, prendre du recul et considérer toutes les solutions possibles demande une ouverture à la nouveauté. D’accord ou pas d’accord ?

J’ai échangé, il y a quelques semaine, avec l’une de mes partenaires sur son positionnement en B to B. Un truc la tracassait sans savoir vraiment le définir. Son intention ne collait pas à sa zone de brillance qu’elle m’a clairement et naturellement exposée. Elle s’est autorisée à prendre du recul avec moi. Conclusion : son ouverture d’esprit l’a amené à resserrer sa place sur ce marché, perçu jusque là inaccessible tant il était trop large.

 

Renouer avec son intuition ?

Nous oublions souvent notre intuition au profit de la raison, ce qui nous fait passer à côté d’informations ou de messages intimes essentiels.

Renouer avec son intuition, c’est accepter la magie autour de nous, la surprise au cœur du quotidien. Avez-vous envie de vous fier à votre intuition ?

Depuis que je fais ce métier de coach professionnel, je lui accorde nettement plus de place. J’ai arrêté de la contrarier. Sans doute parce que j’ai appris à l’apprécier. Elle a fait ses preuves la coquine !

 

Rester philosophe ?

Dans les situations difficiles, s’efforcer de rester philosophe et positif et se dire que toute chose travaille pour notre bien en dépit des apparences. Et non, ce n’est pas céder au fatalisme ! D’accord ou pas d’accord ?

Facile à dire, pas facile à faire !

Une de mes clientes s’agaçait de ne pas recevoir de réponse, dans les délais convenus, de son prospect à propos d’une mission conséquente. L’enjeu était fort pour elle. Compréhensible ! Nerveuse, tendue, elle est parvenue à travailler sur d’autres projets. La réponse est tombée des jours et des jours plus tard. Elle n’a pas relancé son contact par mail ou par tel, elle a plusieurs fois visualisé son client idéal quand elle sentait le raton revenir dans son esprit. A sa grande surprise, ma cliente a fini par obtenir la mission pour laquelle elle s’était mise une pression de dingue. Cela pourrait ressembler à un conte de fée…  Son client lui a confié de nouvelles missions !

 

Faire confiance ?

Même si on ignore quand le phénomène apparaitra, faire confiance à la sérendipité conduit au lâcher-prise. Un seul but : vivre dans l’attente de bonnes surprises. Concrètement c’est :

  • Un coup de foudre
  • La découverte de l’Amérique par Christophe Colomb alors qu’il cherchait les Indes orientales
  • La formule du Viagra au lieu du traitement contre l’hypertension artérielle pulmonaire
  • Une inspiration qui vous vient alors que vous êtes sous la douche
  • Une clairvoyance quand vous êtes assis dans le bus qui vous conduit à votre bureau
  • Trouver sur le Web ce que l’on ne cherchait pas

Et si l’envie vous dit d’inscrire sur un carnet tous les heureux hasards qui ont pavé votre vie, faîtes-le !

Je suis curieuse de savoir si vous pensez être un(e) sérendipiteur(se). Notamment au bureau entouré de vos collaborateurs, de votre hiérarchie, de vos collègues… Moi, je le suis depuis que je m’octroie de véritables moments de lâcher prise.

Pour aller plus loin, je vous invite à écouter l’expérience partagée de Bigard (il n’est pas dans son rôle de comique). Détonnant et très touchant. Cliquez ici.

Be Happy !

Recent Posts

Leave a Comment

Me contacter

Une question, un commentaire, une précision ? Postez-le ici. Nous vous répondrons d’ici demain.