Développer son QE en management !

 In Soft skills

Quand je vous dis QI, vous me répondez instantanément Quotient intellectuel. Facile…

Quand je vous dis QE, souvent vous cherchez dans votre mémoire, vos yeux se tournent vers le ciel. Au bout de quelques secondes quand je vous dévoile l’acronyme QUOTIENT EMOTIONNEL. Vous me dites « mais oui bien sûr ». Eh bien, pas si évident que cela, pour tous !

Saviez-vous que le quotient émotionnel est ce petit plus qui peut faire la différence dans un processus de recrutement. On l’a tous en chacun de nous. Certains sont doués, d’autres à la ramasse. Ce qui est rassurant c’est que l’on peut entrainer son cerveau par des pratiques régulières…à faire preuve d’empathie.

J’y vois deux intérêts indiscutables : communiquer avec diplomatie et instaurer des relations durables avec l’autre, les autres.

QI+QE = ?

L’intelligence émotionnelle est souvent vue d’un œil moqueur en management. « Pas question de montrer ses émotions en entreprise », vous l’avez déjà entendu cette phrase ?

Mais alors comment se coordonner avec les autres, manager des personnes quand on vit des situations humaines complexes et sous pression quotidienne, sans cette forme d’intelligence ? Si vous avez le savoir-faire, contactez-moi au plus vite que j’apprenne !

Selon les neurosciences, associé au QI, le recours au QE (quotient émotionnel) a prouvé son efficacité en matière de développement personnel et de management.

Si l’intelligence émotionnelle est une compétence qui facilite la compréhension de ses propres émotions et celles des autres, elle peut aider un manager à mieux leader son équipe. Et à s’auto-gérer aussi.

Aujourd’hui plus que jamais, dans cette période de contraintes fortes avec Corona la vilaine qui circule encore de façon insidieuse.

Les émotions sont des “indics”

Ce sujet longtemps présenté comme une tendance devient un sujet de management fort, dans les entreprises où l’humain représente un capital important dans l’équation de la performance.

L’intelligence émotionnelle s’est popularisée dans les années 90 et s’est présentée comme une alternative aux diplômes tout puissants qui régissent nos vies et parcours professionnelles. Toutes nos émotions contiennent des informations très utiles pour aider à gérer une situation managériale. Voyez les comme des « indics » : elles participent à l’enquête de la situation grâce à tout un tas de capacités qui aident à s’adapter et à la résoudre.

La tête n’aide pas toujours dans les moments de casse-tête, le recours aux émotions est alors une sacré alternative. Les sensations agréables ou désagréables qu’elles nous font vivre nous guident.

Quand je mets en route mon radar, je capte des informations émotionnelles sur les visages, sur les mains, sur la voix. J’observe les micro-expressions et questionne avec pertinence mes clients. Comment ne pas se sentir compris dans ces moments – là ? Comment ne pas prendre conscience de ce qui je joue pour soi ? etc. Des outils d’accompagnement très précieux dans ma pratique de consultante-coach.

Des repères pour aller plus loin !

Voici une série de questions à vous poser pour savoir où vous êtes sur cette compétence :

  • Je stresse facilement: oui non ?
  • Je suis sensible: oui non ?
  • Je connais mes forces et mes faiblesses: oui non ?
  • Je suis attentive aux autres: oui non ?
  • Je sais dire non sans avoir besoin de me justifier: oui non ?
  • J’ai du mal à m’affirmer: oui non ?
  • J’ai un vocabulaire émotionnel limité: oui non ?
  • Je juge rapidement: oui non ?
  • Je défends mes jugements avec conviction: oui non ?
  • Je suis rancunier(ère): oui non ?
  • Je garde en tête mes erreurs: oui non ?
  • Je me sens souvent incompris(e): oui non ?
  • Je ne connais pas mes points sensibles: oui non ?
  • Je ne me mets jamais en colère: oui non ?
  • Je blâme les autres pour les réactions qu’ils provoquent chez moi: oui non ?
  • Je me vexe facilement: oui non ?
  • Je suis empathique: oui non ?

Quel que soit votre état des lieux, voici un rituel facile à mettre en place pour développer votre QE :

  • Prenez soin de vous
  • Déconnectez-vous et célébrez de temps en temps
  • Ralentissez vraiment
  • Verbalisez vos préoccupations, vos maux
  • Accordez-vous des temps de prise de recul
  • Respirez doucement et prenez conscience de votre respiration
  • Restez calme même si un comportement vous agace profondément
  • Mettez de côté la pression hiérarchique
  • Faîtes le vide et mettez-vous dans les baskets de votre équipe
  • Soyez zen en toute situation.

 

Envie de cultiver votre capital émotionnel pour de meilleurs choix et de meilleures relations d’équipe ? Parlons-en ! Choisissez votre créneau dans mon calendrier !

A très bientôt !

 

Recent Posts

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Me contacter

Une question, un commentaire, une précision ? Postez-le ici. Nous vous répondrons d’ici demain.