Coach, formateur, consultant, expert, psy : faire la différence, ça vous dit ?

Qu’il y a-t-il derrière tous ces termes ?
Trouvez-vous aussi que celui de coach est utilisée à toutes les sauces ?
Ce fabuleux métier de coach serait-il à la mode ?
Et si, une mise au point vous permettait de mieux comprendre le type d’accompagnement que vous achetez ?!

Des intervenants s’approprient le titre de “coach” pour toutes sortes de choses : nutrition, cuisine, naturopathie, décoration d’intérieur, amour, administratif… Si vous observez bien l’approche de chacune de ces expertises, vous verrez que le coaching a une toute autre définition.

Entre pairs, on se dit souvent, « ne cherchons pas à expliquer ce qu’est le coaching, faisons-le vivre à nos clients idéaux ! »
Il est vrai que, parfois, les mêmes méthodes ou outils sont utilisés par différents professionnels. Une personne peut intervenir comme coach, consultant, ou encore formateur auprès de son client. Trois postures bien différentes.

Soyez vigilant sur l’approche que l’intervenant va vous proposer. N’attendez pas un conseil de sa part, si vous lui avez acheté une mission de coaching ! Vous serez frustré ; je vous le garantis.

Une mission de coaching ne se conduit pas comme une mission de conseil, un programme de formation ou encore une séance de psychothérapie !  Je ne vous apprends rien. Alors d’où viennent ces confusions ? Peut-être du fait que les coachs sont issus majoritairement en France de ces trois professions. Soyons clair, elles conservent toutes leur intérêt en soi. C’est indiscutable. Peut-être aussi du fait qu’il est assez rare de pouvoir vivre d’une seule de ces activités d’où l’accumulation de 2 à 3 casquettes. Bah qu’importe, je veux vous voir réagir correctement face à ce que vous achetez !

Il m’arrive souvent de lire dans les revues de management ou de développement personnel la petite phrase : “le conseil du coach” : pardon mais le coach ne conseille pas : il rebondit, questionne et pose un cadre qui favorise l’émergence de solutions pragmatiques. C’est aussi surprenant que de lire « le consultant imprime vos fiches produits ». Bizarre non ?

Le COACH est un professionnel des processus d’accompagnement. Il s’appuie sur le présent pour construire l’avenir

Le coaching est centré sur le client et non sur le coach. L’expert, le champion, c’est vous, le client ! Ca vous parle ?

Le coaching, c’est une approche structurée, un processus qui permet à un porteur de projet de le mettre en œuvre. Une manière d’accompagner la réflexion d’une personne sur un sujet particulier, et de proposer d’autres angles de vision, des ouvertures et des validations.

Ce n’est en aucun cas une thérapie, davantage consacrée aux soins de la personne. Même si, le témoignage des clients souligne souvent l’effet thérapeutique.

Le coach est un professionnel de l’accompagnement « bien dans ses chaussures », à l’écoute de son client. Il sait faire preuve d’empathie pour accompagner une personne dans la définition et la réalisation d’un projet de toute nature. Il est confronté à de multiples situations et préoccupé par l’écologie de sa personne, il est neutre, fiable et rassurant par ses compétences, capacités et expériences.

Le coach est d’abord expert en processus ! Il a reçu une solide formation lui permettant :

  1. de poser le cadre et de gérer la relation en toute transparence et professionnalisme (je respecte une charte de déontologie),
  2. d’aider à clarifier la situation (le présent, l’objectif et la stratégie pour aller de l’un à l’autre),
  3. de poser des questions pertinentes au bon moment
  4. et surtout, par la qualité de sa présence, bienveillante et humble, de fournir l’espace nécessaire pour que le client reste le pilote de son projet.

Son coach est donc un éclaireur, un accélérateur, un facilitateur du changement !

C’est néanmoins la personne coachée qui s’engage sur le chemin du changement et reste pilote de son projet. A condition qu’elle soit de bonne foi et de bonne volonté. Capacité cognitive insuffisante, forte charge émotionnelle, inertie et procrastination conduisent à des stratégies de sabotage. Je sais lâcher-prise et laisser la personne ne pas faire. J’ai juste tendance à m’ennuyer dans ces cas-là.

Les interventions de coaching sont ciblées… toujours !

Le coach applique une méthodologie spécifique pour aider le coaché à explorer la situation réelle actuelle sur laquelle s’appuiera le travail. Il aide aussi à cibler les objectifs. Il dispose d’une mallette d’outils très variés pour accompagner la mise en oeuvre du plan d’action, selon :

  1. le type de coaching (coaching individuel / d’équipe ou collectif / d’entreprises ou d’organisations)… J’adore mener la danse des séances de coaching individuel.
  2. les types d’objectifs (prise de décision stratégique / performance / transitions professionnelles ou personnelles / développement personnel…)… J’accompagne mes clients idéaux à concrétiser leurs défis professionnels.
  3. les types de bénéficiaires (particuliers / managers ou dirigeants / indépendants / politiques / enfants, ados et jeunes…). Les managers ambitieux qui veulent faire pétiller leur parcours sont mes clients idéaux.

Il existe un très bon indicateur permettant de savoir si l’on est dans une vraie relation de coaching.
En fin de séance, le client s’est connecté à ses propres ressources internes et en sort donc plein d’énergie. Et ça dure ! Lorsque je suis bien restée “centrée” sur mon client, je repars joyeuse et pleine d’énergie, aussi.

Il est fréquent de constater que les professionnels des autres disciplines citées se tournent bien souvent, à un moment donné, vers le coaching (qui vient en complément) afin de procurer la force de cette énergie positive…

Un projet, un défi à relever ? Parlons-en à l’occasion d’un flash coaching offert
https://c-comme-coherence.fr/flash-coaching-offert/

Le parcours personnel avant de devenir coach est très important car il va donner une couleur particulière à la relation avec les clients. On ne devient pas coach par hasard ! Tenez. Découvrez mon fabuleux parcours https://c-comme-coherence.fr/a-propos-de-fanta/

La supervision est aussi un élément important, indispensable au coach professionnel pour poursuivre l’évolution de sa propre pratique. Les métiers de l’accompagnement du changement, qui touchent à l’humain, nécessitent d’avoir un espace ressource régulier. Pensez à le vérifier !

Allez, passons à la comparaison avec les autres intervenants cités :

Le consultant intervient pour modifier quelque chose dans le présent

C’est un expert dans un domaine précis : marketing, finance, audit etc. L’intervention du consultant répond à un besoin dans le présent. Son expertise est basée sur des “méthodes” qu’il maitrise bien et qu’il propose au client.

Lors de son intervention, le client ne va pas chercher à s’approprier l’expertise du consultant. Le consultant repart avec son savoir-faire !!! L’exemple de l’avocat-fiscaliste ou de l’expert-comptable est significatif…
Ce type d’intervention consomme beaucoup d’énergie ; les deux parties tirent le maximum de la séance de travail. En fin de séance, le client et … le consultant sont souvent exténués !

Le formateur transfère une compétence qu’il possède

Il permet à l’apprenant d’acquérir une nouvelle compétence pour améliorer ou changer la situation présente.
Lui aussi est un expert dans son domaine de compétence : techniques de management, communication etc. Il possède également des compétences pédagogiques qui lui permettent de transmettre aux personnes qu’il va former, une partie de son savoir et/ou de son savoir-faire. Il y a donc cette fois un transfert de compétence du formateur vers le client. Les formateurs expérimentés savent aider les apprenants à s’approprier ces nouvelles connaissances en tenant compte de leurs préférences d’apprentissage (visuelle, auditive, kinesthésique…).
En fin de journée de formation, les stagiaires sont généralement “boostés” et c’est même un élément important qui est souvent un indicateur noté sur les fiches de satisfaction complétées en fin de séance ! L’effet de la bonne formation dure quelques temps, c’est vrai, et l’énergie déployée s’évapore plus ou moins vite lorsque le stagiaire revient dans son environnement de travail. 

Le psychothérapeute va du passé au présent

Il travaille sur les blocages du client en aidant celui-ci à nettoyer les blessures du passé qui encombrent le présent et empêchent le client d’avancer et donc de construire son futur. Selon sa formation, ce professionnel va utiliser des méthodes diverses ou complémentaires. Le client choisira son psy en fonction de la méthode de travail qu’il pense utile pour résoudre ses problèmes (je ne suis pas psy mais je peux orienter mes clients vers de très bons professionnels de diverses disciplines).
Le psy expérimenté, et qui gère bien les phénomènes de (contre)-transfert saura “économiser” l’énergie et permettra à son client de finir la séance “plus léger” même si des choses très lourdes sont parfois abordées.

Alors… Dites-moi tout, quel type d’accompagnement répondrait à vos besoins, à votre retour de vacances ? Partagez votre réflexion dans les commentaires, j’y répondrai avec grand plaisir. 

Un projet, un défi à relever ? Parlons-en à l’occasion d’un flash coaching offert
https://c-comme-coherence.fr/flash-coaching-offert/

 

Fanta    C. SANGARÉ
Fondatrice de C comme Cohérence
COACH pour Managers Ambitieux qui veulent faire pétiller leur parcours !

M’écrire fanta@c-comme-cohérence.fr
Retrouver mes 3 programmes inédits www.c-comme-coherence.fr
Rejoindre la Promo Happy-Cohérence ! Recevez 2 ebooks offerts pour développer vos talents de manager

Recent Posts

Laisser un commentaire