Angela Merkel, des talents et des valeurs pour réussir

 In A découvrir

Angela Merkel est une femme politique de talents, qui s’appuie sur ses valeurs pour décider. Elle est Allemande et perçue comme un ovni, selon Marion Van Renterghem, journaliste. Elle a été réélue Chancelière pour la quatrième fois consécutive, démocratiquement et sans suspens, d’un pays classé, 4ème puissance économique du monde. Quand on sait que Vladimir Poutine a fait preuve de stratagème pour revenir à la tête de son pays qu’est la Russie…

 

Un ovni

pixel-3278512__340

Angela Merkel est née en Allemagne, à Hambourg. Elle a très tôt vécu au nord de Berlin. En RDA communiste. On ne sait pas vraiment dire si elle était dans la classe des privilégiés du régime ou en opposition. C’est très ambiguë et paradoxal. Cette ambiguïté détermine d’ailleurs sa manière d’être et sa façon de faire de la politique.

Elle est fille de pasteur. La religion protestante n’était pas bien vue, comme toute religion, dans un régime communiste. Il y avait certains interdits. Sa mère était professeur d’anglais et de latin et n’avait pas le droit d’exercer parce qu’elle était femme de pasteur.

Elle a éduqué Angela sur une doctrine très forte : « ne te fais pas remarquer car tu es protestante, ne t’attire pas d’ennuis et sois toujours première de la classe sans te faire remarquer ».

Tout en étant de cette religion proscrite, sous surveillance, elle faisait tout de même partie des notables car son père était bien vu du régime communiste. Il était l’un des rares à avoir fait le chemin inverse, de l’Ouest vers l’Est, quand tout le monde s’enfuyait. Par sympathie idéologique et parce qu’on recherchait un pasteur pour un poste de formateur de séminariste à l’Est. Selon Marion Van Renterghem, son père était perçu comme un collaborateur en RDA.

 

Simplicité, Normalité, Discrétion

Angela Merkel a un principe de vie en tant que Chancelière : elle ne répond pas aux journalistes, elle n’aime pas se mettre en avant. Pas facile à rencontrer en tête à tête, il est plus aisé pour un journaliste de l’approcher de loin, dans une équipe, dans un avion. Elle parle personnellement d’elle, très très rarement.

Voyez sa tenue vestimentaire. Plus sobre, chez une femme de ce rang, je n’ai pas connu. La journaliste citée plus haut la décrit comme quelqu’un qui s’habille « comme un guide de haute montagne ». Elle se veut discrète et simple.

Deux caractéristiques indispensables pour la femme calculatrice qu’elle est. C’est très cohérent après tout. Elle prévoit les choses à l’avance, mais pas à long terme. Elle n’a pas prévu sa normalité comme François Hollande a voulu le faire. Elle est profondément normale, simple et totalement dépourvue d’attrait pour l’apparat, le luxe. Elle s’est rendu compte d’ailleurs que sa simplicité était une force parce que personne ne l’a vue venir en politique. Astucieuse, en plus !

 

Son modèle Catherine II

220px-Catherine_II_by_J.B.Lampi_(1780s,_Kunsthistorisches_Museum)

Catherine II, dite Catherine la grande, princesse allemande devenue impératrice de Russie a régné 30 ans jusqu’à sa mort. Pour Angela Merkel, elle était une femme courageuse qui avait accompli beaucoup de choses dans des circonstances difficiles. Angela Merkel ressemble-t-elle à son modèle ? Les historiens le jugeront plus tard. Pour l’instant, on se contentera d’indiquer qu’Angela Merkel a choisi un modèle dont le parcours est similaire au sien.

 

Son dernier slogan de campagne 

Elle a choisi « dans un pays où il fait bon vivre ». Certes, cela fait Fleur bleue mais les électeurs allemands ont signé pour que leur Mutti (maman) soit toujours là, pragmatique et rassurante, au milieu d’une Europe en pleine crise et dans un monde en plein bouleversement. Angela Merkel montre ainsi qu’elle est sensible à l’écologie personnelle de ses compatriotes et de ses invités.

C’est l’enjeu de son quatrième mandat. Il sera moins calculé que les précédents. Elle sera dégagée des calculs politiciens, mesquins, dont elle a pu faire preuve dans ses deux premiers mandats, dans les crises financières où elle n’était pas très européenne, recroquevillée et égocentrique sur l’Allemagne. Ne comprenant pas toujours les enjeux du monde. Elle n’a plus rien à prouver si non à mettre en avant ses valeurs, ce qu’elle en a déjà fait en accueillant les migrants sur le territoire et en appuyant la construction européenne davantage.

 

Respectful

Elle est l’une des rares à être respectée par Vladimir Poutine qui méprise le monde entier. Sans doute parce qu’elle parle sa langue, le russe – En RDA, tous apprenaient le russe. Aussi, parce qu’elle a une longue carrière politique sans interruption, obtenue par des moyens démocratiques. Et enfin parce qu’elle a une expérience commune avec lui :  Poutine était au KGB en poste à Dresde en Allemagne de l’Est quand Merkel était du côté des opprimés. Il était l’occupant, elle était l’occupée alors chacun sait que l’autre sait. Leur passé soviétique les rend complices mais pour autant leurs relations ne sont pas amicales. Et oui, il y avait un bourreau et une victime donc les rapports ne peuvent être que tendues. Le chemin parcouru par Angela Merkel semble bluffé Monsieur Poutine !

 

Opportuniste

Quand le tsunami d’une extrême violence a tout ravagé sur les côtés du Japon provoquant la catastrophe Fukushima, les anti-nucléaires allemands se sont réveillés. Angela Merkel, la physicienne, a saisi l’occasion d’annoncer la fermeture des centrales nucléaires en activité sur le territoire allemand. Stop à l’énergie nucléaire… un défi pour l’Allemagne et une énorme chance pour les générations futures. Un gros pari, à long terme.

 

Courageuse

nature-3302773__340

Une vague humaine a fait la guerre en Irak, en Syrie et a débarqué en Europe. Alors que l’Europe s’est barricadée, Elle, la fille de l’Allemagne de l’Est, a fait un choix courageux. Elle a ouvert ses frontières aux migrants. Un million de réfugiés sont en cours d’intégration en Allemagne. N’a-t-elle pas déjà expérimenté ce talent quand elle vivait en RDA ?

 

Pragmatique

Quand Trump est arrivé au pouvoir avec ses idées de mur et de protectionnisme, elle lui a fait front. Imperturbable comme toujours. Elle l’a contredit et lui a porté la voix de l’Europe. Elle l’a déstabilisé. Comment ça s’est vu ? Trump a affiché au monde entier son refus de lui donner la poignée de main protocolaire. Il l’a boudé.

Pragmatique, elle a tiré les conclusions qui se sont imposées et a scandé à tous que l’Europe devait compter sur elle-même et qu’elle devait se battre pour son destin. Elle a travaillé le mental de ses troupes.

 

Liberté, sa valeur fondamentale

seagull-1511862__340

Ce passé dans la RDA communiste est une sacrée grille de lecture sur ses choix politiques d’aujourd’hui. Elle a vécu dans un régime de privation de liberté qui lui a donné, plus que tout autre, le goût de la liberté. Elle est d’ailleurs la seule parmi les grands dirigeants occidentaux à avoir connu les deux systèmes, la dictature et la liberté.

Cela lui donne une force et une intelligence différente des choses et du monde. Elle a en effet vécu dans sa chair et son intimité la notion de liberté. Elle qui a souffert du mur de Berlin, elle refuse effectivement d’en construire un à l’encontre des réfugiés. Elle les a accueillis parce qu’elle a vraiment la haine du mur. Elle a vécu de l’autre côté du mur et en connait les souffrances. Voilà pourquoi, au fond, elle refuse de fermer la porte à des personnes qui sont en danger de mort. A cela s’ajoute sa formation judéo-chrétienne fortement ancrée, qui l’encourage à rester humaniste.

 

Qu’est-ce qu’un talent ?

Un talent est une ressource … qui coule de source !

  • parce que c’est quelque chose que vous savez faire depuis toujours,
  • parce que vous pouvez le reproduire au besoin,
  • parce que vous le faites avec facilité, avec plaisir,
  • parce que les autres reconnaissent en vous ce talent.

Vous pouvez vous en servir :

  • pour atteindre vos objectifs,
  • pour transférer de la facilité et du plaisir dans d’autres domaines,
  • pour vous déployer,
  • pour mettre les autres en phase avec leurs talents propres.

Les miens ? Je suis particulièrement attentive, au verbal comme au non verbal. Je suis impliquée et énergique.

 

Qu’est-ce qu’une valeur ?

Une valeur ne vous contraint pas à faire quelque chose. Ce n’est pas non plus un besoin. C’est une dynamique que l’on produit spontanément, “naturellement”, qui est déjà à l’oeuvre dans sa vie. Nous en avons souvent plusieurs. Les valeurs forment notre système de référence pour évaluer les événements, les comportements, les stratégies, les concepts, les intentions… En les identifiants, nous pouvons donner un sens (une orientation, un cap) à vos actions.

Une de mes valeurs-phares : la liberté. Comme Angela Merkel et bien d’autres. Je sens que je pense différemment (et je l’assume) quand j’échange sur mon identité profonde. J’adore m’ouvrir aux autres, d’ailleurs il y a quelques jours j’ai lancé une joyeuse discussion avec une apprenante de mon école de coaching rencontrée par hasard dans le métro parisien. Prendre du temps pour moi est si important pour moi que j’ai su m’offrir samedi dernier une séance d’Access Consciousness avec Marielle Guimon. J’encourage vivement à se libérer de l’avis des autres pour élargir le champs des possibles etc.

 

A vous le clavier, partagez-nous vos talents et vos valeurs et soyez en fiers !

Recent Posts

Leave a Comment

Me contacter

Une question, un commentaire, une précision ? Postez-le ici. Nous vous répondrons d’ici demain.